Bourgeon écarlate

Macro plan d'une fleur de mouron écarlate (anagallis arvensis) en fleur

Au milieu de l'été, le macaron écarlate avec ses fleurs en forme d'étoile rouge vif ou orange vous éclaire souvent dans le potager. Il semble bien trop joli pour être simplement arraché comme une mauvaise herbe.

Aussi décoratif qu'il paraisse, on lui attribue toutes sortes de pouvoirs de guérison, mais le mouron rouge est légèrement toxique et ne peut donc être utilisé qu'en très petites quantités. Bien dosé, il peut aider à lutter contre les verrues et les échardes sur la peau.

Description de la plante

Le mouron rouge pousse comme une mauvaise herbe dans les jardins et les champs, sur les terres en jachère et dans les vignobles. Avec ses tiges basses, qui peuvent atteindre 25 cm de long, le mouron des champs est l'une des plus petites plantes. Les petites feuilles en forme d'œuf sont disposées en face les unes des autres sur la tige.

Ses fleurs orange-rouge ou bleu, en forme d'étoile, brillent comme de drôles de petits yeux, ce qui rend difficile l'arrachage de la plante comme une mauvaise herbe. On préfère de loin la laisser comme plante ornementale.

Chacractéristique

Nom scientifique
Anagallis arvensis ou Lysimachia arvensis.

Famille de plantes
Myrsinaceae.

Autres noms
Macaron bleu-écarlate, macaron rouge, mouron rouge, baromètre du pauvre, verre de la météo du pauvre, verre de la météo du berger, horloge du berger.

Pièces végétales usagées
Herbe.

Ingrédients
Saponines, substances amères, agents de tannage, flavonoïdes.

Période de récolte
De juin à octobre.

Propriétés médicinales

Utilisation principale : Peau.

Effets curatifs

      • Blessures
      • Mal aux dents
      • Sinusite
      • Calculs rénaux
      • Constipation
      • Warts
      • Analgésique

Méthodes d'application

      • Oralement
      • Thématique

Formes de préparation

Attention ! Le maquereau rouge est légèrement toxique. Il doit être utilisé avec précaution, uniquement à petites doses et uniquement dans des préparations prêtes à l'emploi, homéopathiques ou externes.

Utilisation interne

Il peut être utilisé dans un mélange de thé ou de jus. Seules les personnes souffrant d'une allergie au mouron rouge ont une éruption cutanée au contact de la plante. Toutes les autres peuvent essayer le jus du mouron pour les verrues.

Utilisation externe

Appliquée sous forme de compresse, la perfusion peut nettoyer les blessures et expulser les échardes ou les épines pénétrantes. En cas de sinusite ou de calculs rénaux, vous ne devez utiliser le remède qu'à faible dose et en mélange avec d'autres herbes.

 

Anagallis_arvensis (Wikipedia)

Scarlet pimpernel
Flowers March 2008-19.jpg
Scientific classification edit
Kingdom:Plantae
Clade:Tracheophytes
Clade:Angiosperms
Clade:Eudicots
Clade:Asterids
Order:Ericales
Family:Primulaceae
Genus:Anagallis
Species:
A. arvensis
Binomial name
Anagallis arvensis
Synonyms

Lysimachia arvensis (L.) U.Manns & Anderb.

Azure-blue Anagallis arvensis, a blue form

Anagallis arvensis or Lysimachia arvensis, commonly known as scarlet pimpernel, blue-scarlet pimpernel,[clarification needed] red pimpernel, red chickweed, poor man's barometer, poor man's weather-glass, shepherd's weather glass or shepherd's clock, is a species of low-growing annual plant with brightly coloured flowers, most often scarlet but also bright blue and sometimes pink. The native range of the species is Europe and Western Asia and North Africa. The species has been distributed widely by humans, either deliberately as an ornamental flower or accidentally. A. arvensis is now naturalised almost worldwide, with a range that encompasses the Americas, Central and East Asia, the Indian Subcontinent, Malesia, the Pacific Islands, Australasia and Southern Africa.

Traditionally included in the primrose family Primulaceae, the genus Anagallis was placed in the family Myrsinaceae until that family in turn was included in Primulaceae in the APG III system. The genus Anagallis is included in Lysimachia by some authors.

This common European plant is generally considered a weed and is an indicator of light soils, though it grows opportunistically in clayey soils as well. The origin of the name pimpernel comes from late Middle English pympernele [1400–50], derived from Middle French pimprenelle, from Old French piprenelle, and ultimately from Vulgar Latin *piperīnella (piper 'pepper' + -īn- '-ine' + -ella diminutive suffix).

The flower serves as the emblem of the fictional hero the Scarlet Pimpernel.

Scarlet Pimpernel (Wiktionary)

English

Noun

scarlet pimpernel (plural scarlet pimpernels)

  1. (botany) A flowering plant, Anagallis arvensis, of the Primulaceae family, having small orange flowers.

Translations

Further reading

  • scarlet pimpernel on Wikipedia.Wikipedia
...
« Retour à l'index du glossaire
Article précédentAkarkara
Article suivantAnanas