What is the purpose of neural therapy? Fighting pain in seconds. According to Dr. Huneke, neural therapy involves the injection of local anaesthetics to relieve chronic pain. This method of healing is due to a medical error, similar to the discovery of mesotherapy: Dr. Ferdinand Huneke accidentally injected the anesthetic drug procaine into the vein in the arm of his migrainous sister. Then, the nuisance in her head disappeared within seconds.

Soulager la douleur

Aujourd'hui, la thérapie alternative est reconnue par les naturopathes comme une méthode de guérison naturelle. Les premières preuves scientifiques sont très prometteuses. Les partisans de Huneke expliquent l'effet de cette manière : En cas de blessure ou d'inflammation, un champ de perturbation se forme dans le corps, ce qui irrite les nerfs environnants. Ceux-ci envoient alors de minuscules impulsions électriques dans le système nerveux, que le corps ne peut pas tolérer à long terme.

The body reacts with pain, whether in the form of migraine headaches, rheumatism or neuralgia. An injection of procaine or an injection containing only a saline solution gives the nerves a strong impulse to deactivate the interference field. The pain disappears. There is still some disagreement as to whether the effect is due to the procaine or to the mechanical stimulus of the injection.

Les effets secondaires sont extrêmement rares. Mais la thérapie neurale ne doit être pratiquée que par des médecins qualifiés. Bien que les effets secondaires soient rares, une intolérance à l'anesthésie peut survenir et doit être traitée immédiatement par un médecin urgentiste. Les contre-indications comprennent les maladies cardiaques, l'hypertension artérielle ou l'utilisation d'anticoagulants.

Avant de commencer le traitement par thérapie neurale, un diagnostic médical doit être établi pour s'assurer, en cas de doute, de ne pas empêcher d'importantes mesures médicales conventionnelles. La thérapie neurale consiste en un traitement local avec des injections et l'élimination des champs d'interférence. Cela comprend, par exemple, l'extraction de dents mortes, de centres de pus ou d'amygdales ainsi que le traitement des cicatrices. Voici les champs d'interférence les plus courants :

      • Cicatrices
      • Sinus
      • Dents et mâchoire
      • La glande thyroïde
      • Fractures osseuses mal cicatrisées
      • Le domaine gynécologique
      • La zone de la prostate

Les injections sont placées à la surface de la peau (roues) ainsi que dans le plexus nerveux profond (surtout dans les zones épaissies) ou dans les articulations. L'amélioration devrait être très rapide. Si cela se produit en quelques secondes, le traitement est considéré comme réussi.

 

Article précédentMésothérapie : remède miracle ou escroquerie ?
Article suivantPhytothérapie et groupes de plantes